Lutte contre la corruption en Inde : les billets ne valent plus une roupie

0
178

La lutte contre la corruption en Inde entre dans une nouvelle phase avec la mesure radicale (1) prise par le gouvernement mercredi 9 novembre. Le premier ministre indien Narendra Modi a annoncé la démonétisation de 24 milliards de billets soit l’ensemble des billets de 500 et 1000 roupies. L’annonce de cette mesure gardée secrète a été une véritable surprise pour l’ensemble de la population.

Ces billets qui représentent 86% des coupures en circulation en Inde sont désormais obsolètes. Dans ce pays où 90% des transactions sont effectuées au comptant et où plus de la moitié de la population n’a pas de compte bancaire, la panique est totale. La population peut échanger ses billets contre des petites coupures en banques, pour un montant maximal de 4000 roupies par jour. Mais les établissements ont rapidement manqué de liquidité. Quant aux sommes dépassant 4000 roupies, elles doivent obligatoirement être déposées sur des comptes en banques, ainsi sortir de l’ombre et s’exposer à un contrôle fiscal. Cette décision s’accompagne de mesures contraignantes : les distributeurs bancaires sont limités à l’émission de 2000 roupies par jour et les retraits de compte en banque plafonnent à 10 000 par jour et 20 000 par semaine. La population a jusqu’au 30 décembre pour échanger ses coupures. Tout l’argent déposé sur les comptes bancaires devient susceptible d’être taxé. Cette mesure vise ainsi à lutter contre l’argent noir non taxé, dans un pays où seulement 3% de la population paie un impôt sur le revenu. Ainsi, de nouveaux billets de 2000 roupies et 500 roupies, avec de nouveaux signes de sécurité, ont été mis en circulation depuis le 9 novembre, et  un nouveau billet de 1000 roupies, avec un format et un dessin inédit, sera prochainement introduit. Cette mesure permettrait par conséquent de mettre hors circuit un volume très important de fausse monnaie.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here